Composition du gisement de Glozel

 

 

 

La plupart des objets ont été trouvés en pleine terre à une profondeur comprise en général entre 30cm et 90cm, dans une couche d'argile jaune. Le champ de fouilles occupait une superficie d'environ 1200m². Certaines pièces ont quand même été trouvées dans des structures:

C'est le cas de la fosse ovale découverte par Émile Fradin le 1er mars 1924. C'est une fosse de 3m sur 1m. Toutes les hypothèses sur son usage ont été exposées: tombe plate du néolithique, bûcher à offrandes, sépulture, four à potier, four à verrier (comme le laisse supposer les importantes traces de vitrification sur ses parois).

2 tombes en pierre sèches seront aussi mises au jour. Elles ont à peu près les mêmes proportions que la fosse ovale et comportaient de nombreux objets, des ossements humains (morceaux de fémur, dents, mâchoires, morceaux de crâne,...).

Ces structures de pierres étaient non maçonnées.

 

Le gisement de Glozel livrera en tout près d'une centaine de tablettes dites " à signes".

Une quarantaine d'urnes à visage seront mises au jour. Ce sont quelques uns des objets les plus connus de Glozel.

2 vases funéraires avec des restes humains incinérés seront aussi découverts à Glozel.

 

Cliquez pour ici pour afficher les photos de certains de ces objets

 

Voici une liste établie par le docteur Morlet des objets découverts sur le site :

aiguisoirs, tranchets, maillets, haches, herminettes, pics, perçoirs, racloirs, ciseaux, pierres à rebord, pointes de lances, marteaux, massues, grattoirs, stylets, anneaux, lissoirs, crochets, pointes, poinçons, moulins, molettes, mortiers, broyeurs, lamelles, burins, pointes de flèches, galets à cupules, pendeloques (galets perforés ou pédonculés), galets et blocs gravés, colliers.

 

briques, vases unis et décorés, lampes, bobines, idoles, pesons, disques, supports de poterie, fusaïoles, empreintes de main, timbres, gobelets, cuillères.

 
 

aiguilles, harpons, poinçons, perçoirs, lissoirs, pointes, sagaies, têtes de flèches, hameçons, spatules, épingles, agrafes, crochets, peignes, boutons, disques, anneaux, navettes, bagues, tubes, sifflets, cuillères, pointes de lances, manches, poignards, pendeloques (os perforés ou pédonculés), colliers, os gravés, os sculptés, rondes-bosses.

 

 

Aucun objet ou même morceaux de métal n' a été trouvé dans le gisement.

Par contre des traces de verre et de vitrification ont été trouvées en grand nombre dans la couche supérieure. Cette présence s'explique t-elle par l'occupation de l'endroit par les verriers en Montagne bourbonnaise, au Moyen Age. La fosse ovale aurait-elle servi de four à une époque médiévale ? Les traces de vitrification semblent le prouver. 

Ce qui marque c'est l'ensemble hétéroclite qui a été trouvé. Les objets appartiennent à des classifications chronologiques et géographiques parfois bien distinctes.

Nombre d'objets n'ont pas d'usure à proprement parlé, c'est à dire qu'ils semblent qu'ils n'ont pas été utilisés dans la vie de tous les jours chez ces hommes. L'hypothèse la plus vraisemblable est qu'ils avaient un caractère votif, religieux. Servaient-ils d'offrandes, accompagnaient-ils les morts ?